Actualités

Développements en 2011

L’atelier central du projet EBP-ICI qui s’est tenu du 15 au 18 février 2011 a permis de réunir plus de 40 participants, dont des représentants de la Charte des langues minoritaires, de la Fryskje Academy et du réseau Mercator.
Parmi les représentants des pays membres, il faut souligner  l’implication poursuivie des invités de l’atelier de réseau de mai 2010, particulièrement Gregory Jetchev, Ildiko Lorincz et Dan Ion Nasta, qui ont contribué à la réussite de l’atelier central, ainsi qu’à la présentation des travaux et résultats du projet à la conférence finale, comme participant (Dan Nasta) ou public actif. Lors de cette conférence, trois présentations ont pu être faites devant un auditoire que nous aurions aimé plus important mais très attentif.
La publication papier (format A 4) intitulée « Langues régionales/minoritaires dans l’éducation bi-/plurilingue, langues d’ici, langues d’ailleurs » fruit de la collaboration de 18 enseignants et chercheurs, comprend une présentation du projet et du Kit didactique , un cadrage théorique et méthodologique (C. Cortier et M. Cavalli), mais surtout un ensemble  didactique de 6 parcours, un glossaire (bilingue français/anglais et une bibliographie.

EBP-ICI workshop, 16-18 February 2011

L’atelier central du projet EBP-ICI a permis de réunir plus de 40 participants, dont un représentant de la Charte des langues minoritaires (Camille Larene) qui a suivi tous les travaux, un représentant de la Fryskje Academy et du réseau Mercator (A. Riemersma), 30 représentants des pays membres, les membres de l’équipe, les partenaires associés (Diane Dagenais, Vancouver, Canada ; Patricia Lambert, INRP-Lyon ; Alain Di Meglio (IUFM de Corse) et les enseignants associés du Val d’Aoste, de Barcelone, Provence et Catalogne Nord.
Parmi les représentants des pays membres, nous soulignons et remercions la participation active des invités de l’atelier de réseau 2010, qui ont contribué de nouveau à la réussite de l’atelier : Gregory Jetchev, Ildicko Lorincz, Dan Ion Nasta, Amela Sehovic.
Les présentations faites par les membres de l’équipe, partenaires et enseignants associés ont été suivis de travaux de groupe (6 groupes en moyenne) en anglais, en français ou bilingues.
Ces présentations formalisées pour la plupart en format PPT ont permis à chaque membre/équipe du projet de présenter leurs travaux et réalisations dans les axes principaux du projet :

  • Sociolinguistique et politiques linguistiques.
  • Inscription curriculaire des langues régionales et minoritaires dans le cadre de l’éducation plurilingue et interculturelle
  • Approches plurielles : recherche-formation.
  • Activités interlinguistiques, intercompréhension et TICE

La qualité et la dynamique des échanges, l’engagement effectif aux deux ateliers (2010 et 2011) de certains participants, les commentaires des questionnaires d’évaluation peuvent être interprétés comme une approbation du projet et de ses orientations et un encouragement pour la diffusion des problématiques abordées, des pratiques et des outils/supports présentés.

 Programme d'atelier

 

Expert meeting, 25-26 November 2010

Réunion de réseau du 18 au 19 mai 2010, Graz

Graz Mai 2010

 L'équipe du projet EBP-ICI se réunira les 25 et 26 novembre 2010 à Graz pour faire avancer la publication du kit ainsi que pour préparer l'atelier central qui se tiendra à Graz en février 2011.

 

Suite à la réunion de réseau à Graz (mai 2010) des nouveaux documents ont été mises en ligne dans la section "Ressources" de ce site web. N'hésitez pas à visiter cette page et à télécharger les documents.

 

 

 

 

 

 

Expert meeting 8-9 July 2009

La réunion d'experts a eu lieu les 9-10 juillet 2009 à Graz en présence de Claude Cortier, Marisa Cavalli, Matthew Fitt, Martine Le Besnerais (remplaçant V. Unamuno et Angels Campa), James Costa, membres de l'équipe de projet, de Piero Aguettaz et Germano Dionisi , partenaires associés du Val d'Aoste et de Frank Heyworth, consultant au programme du CELV, qui a pu apporter une précieuse contribution pour le choix des orientations et la connaissance des autres projets.
Le compte rendu des réflexions réalisé en mars 2009, suite à une rencontre des équipes françaises (James Costa, Patricia Lambert) et italiennes (Marisa Cavalli, Piero Aguettaz, Germano Dionisi) a été utilisé comme base de discussion.
La rencontre a permis à chacune des équipes de présenter les activités réalisées depuis l’atelier régional de Lyon (novembre 2008) :
  • la variété sociolinguistique des contextes du val d’Aoste et les activités de formation aux approches plurielles réalisées avec la collaboration de Jean-François De Pietro (IRDP/CARAP);
  • les travaux sur l’intercompréhension réalisés par Martine le Besnerais dans le cadre de Galatea, Galatanet, Redinter et les possibilités de développement du projet par les enseignants associés à l’équipe;
  • les échanges réalisés entre deux écoles d’Ecosse et du Danemark pouvant être élargis aux autres pays scandinaves (projet North Sea neebors) : échanges de mails avec répertoire lexical en scots et danois;
  • une expérience d’intercompréhension entre élèves français et italiens réalisée à partir d’un questionnaire préparé en occitan lors d’un voyage en Italie (Costa, Lambert).
Un cadrage des objectifs et des orientations du projet a été préparé sous forme d’une carte des mots clés ainsi qu’une programmation des activités pour 2010-2011.
 
Pour améliorer la concertation entre les responsables et les équipes un rendez-vous d’une semaine est prévu à partir de début novembre tous les 2 mois ainsi qu'une brève lettre d'information.
 
Pour voir la carte concpetuelle réalisée par Marisa Cavalli durant la réunion, cliquer sur l'image (document pdf) :
 

NEWS3

L'année 2008 a été marquée par la mise en oeuvre d'une plate-forme collaborative AMICO et l'organisation d'un atelier régional à Lyon qui a permis la rencontre des équipes d'enseignants associés au projet, la présentation des fiches de recueil de pratiques et la mise en route d'un réseau d'écoles. 
Virginia Unamuno, membre espagnol de l'équipe, a dû renoncer à sa participation au projet. Elle est remplacée par Angels Campa de l'Universitat Autònoma de Barcelona.

News2

L'atelier régional de Lyon (organisé à l'INRP) a débuté par une présentation du Conseil de l'Europe et du CELV par Susanna Slivensky, Directrice des programmes. Ensuite, une intervention de Francis Manzano (professeur à Lyon 3, dialectologue et sociolinguiste)  a permis de faire le point sur les tendances de l'évolution des langues régionales en Europe de l'Ouest sous l'effet des mesures de patrimonialisation et des politiques linguistiques.

L'organisation d'un atelier régional à Lyon a permis la rencontre des équipes d'enseignants associés au projet  des régions voisines: Val d'Aoste, Provence, Catalogne, Corse et le projet d'échanges futurs entre ces écoles.

Les enseignants associés ont présenté des exemples de pratiques et de projets plurilingues. Les représentants  d'Espagne, de Hongrie, de Roumanie, de Pologne et du Royaume-Uni ont pu également présenter les contextes de langues minoritaires de leurs Etats et animer les discussions. La présence de Diane Dagenais (Université Simon Frazer de Vancouver), associée au projet, spécialiste de l'Eveil aux langues, a stimulé les travaux. 

News

  • 6-8 mars 2009: James Costa était invité en tant qu'expert par Mercator éducation en Frise (Ljouwert / Leeuwarden) pour préparer une conférence sur le multi/plurilinguisme en Europe en septembre. Une occasion de prendre contact avec les responsables de Mercator ainsi qu'avec d'autres experts de toute l'Europe.
  • 17/01/09-01/02/09: Claude Cortier et James Costa étaient invités à l'Universidad Pedagogica Nacional à Mexico pour animer un séminaire et intervenir lors d'un colloque. Il s'agissait, entre autres choses, de présenter les activités liées au projet CELV. Le projet a été très bien accueilli par des enseignants et des étudiants sensibles aux problèmes de la didactisation des contacts de langues. La notion d'intercompréhension en particulier a suscité beaucoup d'intérêt dans un contexte ou des locuteurs de langues proches ont souvent recours à l'espagnol pour communiquer, alors même qu'une certaine intercompréhension serait possible. 

 

Search

Bookmark and Share